DOCTR'in n° 98 - Avril 2014

En publiant de manière définitive le volet « Couverture » de la norme IFRS 9 sur les instruments financiers, l’IASB avait déjà fait un grand pas dans l’adaptation de la comptabilité au mode de gestion de leurs risques par les entreprises.

La publication en avril du Discussion Paper sur la macro-couverture constitue une nouvelle avancée dans ce domaine : l’IASB propose d’étendre la possibilité de comptabilité de couverture aux opérations de gestion dynamique du risque, telle qu’elle est pratiquée par les institutions financières dans le cadre de leur gestion actif-passif.Si ses exemples sont fortement inspirés de la gestion du risque de taux par les institutions financières, le Discussion Paper a vocation à traiter également des problématiques des entreprises industrielles et de services. L’IASB invite d’ailleurs les parties prenantes à lui communiquer des exemples concrets de gestion des risques pour lesquels une approche comptable de la « macro-couverture » serait pertinente.DOCTR’in vous présente dans ce numéro, en 20 questions-réponses, ce qu’il faut retenir de ce texte.

La publication en avril du Discussion Paper sur la macro-couverture constitue une nouvelle avancée dans ce domaine : l’IASB propose d’étendre la possibilité de comptabilité de couverture aux opérations de gestion dynamique du risque, telle qu’elle est pratiquée par les institutions financières dans le cadre de leur gestion actif-passif.Si ses exemples sont fortement inspirés de la gestion du risque de taux par les institutions financières, le Discussion Paper a vocation à traiter également des problématiques des entreprises industrielles et de services. L’IASB invite d’ailleurs les parties prenantes à lui communiquer des exemples concrets de gestion des risques pour lesquels une approche comptable de la « macro-couverture » serait pertinente.DOCTR’in vous présente dans ce numéro, en 20 questions-réponses, ce qu’il faut retenir de ce texte.

Documents à télécharger

Partager