DOCTR’in n° 84 - Janvier 2013

Nombreux sont ceux en ce début d’année qui s’interrogent sur l’issue des débats sur la comptabilisation des « puts » sur minoritaires. Le Comité d’interprétation des normes IFRS lui-même semble douter du bien-fondé de la comptabilisation des variations de valeur de la dette en résultat. Une fois encore, il demande à l’IASB de reconsidérer la question.

La bouteille a été lancée à la mer ! Trouvera-t-elle un rivage plus accueillant que jusqu’à présent ? L’avenir le dira !

En Europe, l’ESMA vient de publier une étude sur l’information relative aux tests de dépréciation des goodwill dans les états financiers IFRS 2011, et formule plusieurs recommandations qu’elle souhaite voir prises en compte par les émetteurs dès la publication des comptes 2012 (malgré une parution tardive par rapport au calendrier des émetteurs).

Documents à télécharger

Partager