Etude sur les fondations actionnaires

Mazars soutient la première étude européenne sur les fondations actionnaires réalisé par Prophil*, en partenariat avec la chaire philanthropique de l’ESSEC et Delsol Avocats

Certaines entreprises, dont Rolex en Suisse, Bosch en Allemagne, ou encore Pierre Fabre en France ont fait le choix d’être contrôlées par des fondations actionnaires et de transmettre la majorité de leur capital et droits de vote à ces dernières.

Les fondations actionnaires sont largement représentées au Danemark et en Norvège avec plus de 1000 fondations, en Allemagne avec plus de 500 fondations ou encore en Suisse. Ce type de gouvernance à double vocation économique et philanthropique peut constituer un modèle à suivre pour la France où 700 000 entreprises familiales devraient être transmises dans les 15 prochaines années.

« Notre trajectoire, depuis 75 ans, les principes qui nous guident dans toutes nos missions, et notre volonté toujours réaffirmée de contribuer au développement de nos clients, de nos communautés et de notre environnement professionnel et social nous procurent d’excellentes raisons de nous associer à l’étude menée par Prophil. Les fondations actionnaires valorisent un mode de gouvernance précurseur et innovant. A la fois proche de nos valeurs de continuité et d’indépendance, nous sommes convaincus que ce modèle peut apporter une vision sur les enjeux majeurs de transmission portés par nos clients. »

-Pia Lillebaek and Cyrille Brouard

C’est pourquoi le groupe Mazars, à l’écoute des enjeux et des besoins de ses clients, entreprises de taille intermédiaire et entreprises familiales, a souhaité soutenir cette étude européenne et pionnière dans ce domaine.

Plus d'information sur : www.fondations-actionnaires.eu

Documents à télécharger

Partager