Lutte contre les impacts du changement climatique sur l’environnement

La méthode du Bilan Carbone permet de comptabiliser les émissions de gaz à effet de serre générées par une organisation dans le cadre de ses activités et de mettre en place des plans d’actions visant à réduire ou compenser ces émissions.

Bilan Carbone et programmes de compensation

Mazars a initié un programme de mesure puis de diminution des émissions de gaz à effet de serre lors de l’organisation de la Convention annuelle internationale de ses associés et en fait établir chaque année le Bilan Carbone.

  • Ainsi, la Convention annuelle de décembre 2009 qui s’est déroulée à Londres a donné lieu à une compensation des émissions de CO2 via la mise en œuvre d’un projet de préservation de la forêt équatoriale en Indonésie en partenariat avec l’ONG Conservation International
  • La Convention annuelle de décembre 2010 qui s’est déroulée à Prague a donné lieu à une compensation des émissions de CO2 via la mise en œuvre du projet de reforestation « Million Tree Project » en Mongolie Intérieure.
  • A chaque fois, un plan détaillé permettant la réduction des émissions GHG, fut également mis en place et partagé avec plusieurs parties prenantes (fournisseurs externes et les équipes internes concernées)

Diminution de 7% de l’empreinte Carbone de la Convention annuelle Internationale des associés entre 2009 et 2010.

Des plans d’actions pour l’environnement pays par pays

Au sein de Mazars, de nombreux pays ont décidé de s’engager dans la lutte contre le changement climatique en suivant ou en anticipant, selon les cas, la recommandation du Groupe de mettre en place des programmes de réduction de leur empreinte environnementale.

En voici quelques exemples :

  • En France et en Chine, le Bilan Carbone des bureaux de Mazars est réalisé régulièrement, celui-ci étant ensuite suivi d’un plan d’actions visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cela se traduit notamment par la mise en place d’actions concrètes telles que la réduction du nombre d’impressions, la rationalisation de l’achat de consommables (papier, gobelets, etc.) le recours à des fournisseurs « verts » pour les transports et l’envoi de courrier, etc.
  • En République Tchèque, un certain nombre d’actions innovatrices ont également été mises en place comme par exemple le recyclage de plastique et encreurs ainsi que l’appel à des fournisseurs locaux d’eau et de thé pour les salariés.
  • Les Pays-Bas, pays du Groupe très impliqué en matière de responsabilité sociétale d’entreprise, ont réalisé une analyse complète sur les aspects environnementaux incluant un plan d’amélioration ambitieux en termes d’empreinte carbone (recyclage, utilisation de véhicules à faibles émissions de gaz à effet de serre, etc.).
  • Aux Etats-Unis, une équipe « verte » a été créée en 2008, celle-ci ayant pour objectif de favoriser le développement d’une culture environnementale au sein de WeiserMazars via des formations et des activités sociales. Afin de réduire l’impact de l’activité du bureau, l’équipe « verte » a mis en place plusieurs initiatives telles que la réduction des impressions, un programme de recyclage, la participation à des événements « green » au sein de communautés locales, le partage de bonnes pratiques en matière d’environnement, la célébration du jour de la terre, etc.
  • En Roumanie, Mazars a créé une « charte verte » (incluant des mesures en termes d’impression de papier et de recyclage du plastique, du papier, des cartouches d’encre, etc.) et un programme intitulé « Le mardi à vélo » a également été mis en place (le staff vient à vélo au bureau).
  • En Pologne, Mazars développe un programme environnemental depuis 2008. Celui-ci a permis de collecter 371 kilos de déchets électroniques en deux ans (piles, câbles, téléphones portables, etc.), lesquels ont été remis à une entreprise de recyclage. Les fonds collectés ont été donnés à la fondation « Akogo ? » dont l’objectif est de créer un établissement neurologique et de réhabilitation pédiatrique au sein d’un Centre Hospitalier pour enfants.

Partager